intermittence

intermittence

intermittence [ ɛ̃tɛrmitɑ̃s ] n. f.
• 1660; de intermittent
Littér. ou didact.
1Caractère intermittent. discontinuité. Arrêt momentané. intervalle . Par intermittence : irrégulièrement, par accès. Travailler par intermittence.
2Méd. Intervalle entre les accès d'une fièvre, d'une maladie. intermission, rémission, rémittence , répit.
Absence momentanée d'une pulsion du cœur ou du pouls. arythmie. Fig. « Les intermittences du cœur » (Proust).
⊗ CONTR. Continuité, régularité.

intermittence nom féminin Caractère de ce qui est coupé d'interruptions : L'intermittence d'une source.intermittence (difficultés) nom féminin Orthographe Avec deux t. Par intermittence. Toujours au singulier. ● intermittence (expressions) nom féminin Par intermittence, par moments, de façon discontinue. ● intermittence (synonymes) nom féminin Caractère de ce qui est coupé d'interruptions
Synonymes :
- discontinuité
- irrégularité
Par intermittence
Synonymes :
- irrégulièrement
- par accès
Contraires :
- régulièrement

intermittence
n. f.
d1./d Caractère de ce qui est intermittent.
Par intermittence: par périodes, irrégulièrement.
d2./d Fig. Les intermittences du coeur.
d3./d MED Intervalle entre les accès d'une fièvre ou d'une maladie.
|| Intermittence du coeur, du pouls: arrêt périodique dans la série régulière des pulsations.

⇒INTERMITTENCE, subst. fém.
A. — Caractère de ce qui est intermittent. Anton. discontinuité, irrégularité. L'intermittence de la pluie. L'horizon voilé et dévoilé par l'intermittence de la neige (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 840). Un usage naïf du principe de continuité qui me fait chercher dans l'intermittence de mes actes la persistance de l'aptitude (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 279).
En partic. Intermittence d'une fontaine, d'une source. (Dict. XIXe et XXe s.).
Loc. verb., rare. Faire intermittence avec. Faire alternance avec :
... Hisperik, comme un animal pris au piège, se montra tout à fait radouci; il eut même un de ces accès de bonhomie qui, dans le caractère germanique, semblaient faire intermittence avec la férocité la plus brutale et l'égoïsme le plus rusé.
THIERRY, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 31.
B. — 1. Littér., vieilli. Arrêt bref, momentané; intervalle. Synon. discontinuité, interruption. Des battements de cœur, qui la frappaient sous la poitrine comme à grands coups de bélier, s'accéléraient l'un après l'autre, à intermittences inégales (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 46). La divinité a ses intermittences; on n'est pas fils de Dieu toute sa vie et d'une façon continue (RENAN, Vie Jésus, 1863, p. 332). Dans le cas d'un chauffage régulier et sans intermittence (...), le régime ne s'établit qu'une seule fois à l'entrée de l'hiver (SER, Phys. industr., 1890, p. 722).
Loc. adv.
Par intermittence(s). Par accès, à intervalles irréguliers, par moments. Quelquefois j'entendais un chant d'oiseau coupant par intermittence le bruit de la mer (FLAUB., Corresp., 1853, p. 309). Les matières alimentaires doivent y circuler mal et par intermittences (BRUMPT, Parasitol., 1910, p. 413, note 1). À cette phase de son mal, il ne pouvait plus, malgré son énergie, s'occuper des affaires que par intermittence (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 221).
Sans intermittence(s). Sans arrêt. Jamais (...) il n'eut de complaisance sentimentale, parce que toujours le sentiment chez lui est doublé, a sa doublure dans le cœur sans intermittences (DU BOS, Journal, 1924, p. 227).
2. MÉDECINE
a) [À propos de certaines affections et en partic. de la fièvre] Arrêt, intervalle entre deux accès. Synon. intermission (méd.), relâche, rémission, répit. L'intermittence dans la fièvre (...) est un phénomène physiologique que nous ne connaissons pas encore (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 270).
b) [À propos du cœur, du pouls] On entend communément par intermittence une succession subite et momentanée du pouls, pendant laquelle l'artère affaissée ne se sent plus sous le doigt. La durée des intermittences est très-variable (LAENNEC, Auscult., t. 2, 1819, p. 233).
c) [À propos d'une partie du corps] Trouble du fonctionnement se produisant à intervalle régulier ou irrégulier. Une telle alternance permet au sentiment de n'éprouver aucune interruption malgré l'intermittence cérébrale (COMTE, Catéch. posit., 1852, p. 159).
C. — Au fig. Caractère de ce qui procède par accès; variation d'intensité d'un sentiment. Ces apparentes intermittences de la foi, de l'espérance et de l'amour (MAURIAC, Journal 1, 1934, p. 69). Thème de la duplicité féminine et des intermittences du cœur (...). Tous ses personnages féminins [de Arnim] sont exposés à commettre des infidélités, dont ils sont à peine responsables (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 248).
♦ [Chez Proust] À n'importe quel moment que nous la considérions, notre âme totale n'a qu'une valeur presque fictive, malgré le nombreux bilan de ses richesses (...). Car aux troubles de la mémoire sont liées les intermittences du cœur (PROUST, Sodome, 1922, p. 756).
Prononc. et Orth. : []. [-] ds LAND. 1834, NOD. 1844, LITTRÉ, DG. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. a) 1660 intermitance « intervalle » (OUDIN Esp.-Fr.); b) méd. 1721 intermittence du pouls (Trév., s.v. intermittent); 1787 intermittence de la fièvre (FÉR. Crit.); 2. 1812 intermittence d'une fontaine (MOZIN-BIBER). Dér. de intermittent; suff. -ence (v. -ance). Fréq. abs. littér. : 158.

intermittence [ɛ̃tɛʀmitɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1660, « intervalle »; de intermittent.
Littéraire ou didactique.
1 (1812). Caractère de ce qui est intermittent. Discontinuité. || L'intermittence d'une source (Littré), d'une fontaine.
Arrêt momentané, intervalle. || Avoir des intermittences (d'un processus). À intermittences égales, inégales (→ Accélérer, cit. 2).
Par intermittence (ou par intermittences) : irrégulièrement, par accès (→ Amateur, cit. 7). || Travaillez d'arrache-pied et non par intermittence.
0.1 Jacques lui apparaissait de profil, et seulement par intermittences, à cause des voisins.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 46.
2 (XVIIIe). Méd. a (1787). Intervalle entre deux accès (de fièvre, d'une maladie…). Intermission, relâche, rémission.
b (1721). || Intermittence du pouls, du cœur, absence momentanée d'une pulsion du pouls ou du cœur. Arythmie.
0.2 Il pouvait se faire que les intermittences ne fussent pas quotidiennes, que la fièvre fût tierce, en un mot, et qu'elle revînt le lendemain.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. II, p. 720.
1 (…) ce sentiment est impérissable, naturel, de tous les instants; tandis que je soupçonne l'amour, par exemple, d'avoir ses intermittences. On n'aime pas de la même manière à tous les moments (…)
Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, Pl., t. I, p. 250 (1842).
2 C'était une de ces intermittences fréquentes dans les combats nocturnes, qui sont toujours suivies d'un redoublement d'acharnement.
Hugo, les Misérables, IV, XIV, VII.
3 Fig. || Les intermittences du cœur (Proust, Sodome et Gomorrhe, II, II).
3 Proust a décrit les alternatives du désespoir et de l'oubli, les rémissions et les rechutes, les intermittences du cœur (…)
A. Maurois, À la recherche de Marcel Proust, IV, III.
CONTR. Continuité, permanence, régularité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Intermittence — In ter*mit tence, n. [Cf. F. intermittence.] Act or state of intermitting; intermission. Tyndall. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • intermittence — index irregularity Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • intermittence — (n.) 1796; see INTERMITTENT (Cf. intermittent) + ENCE (Cf. ence) …   Etymology dictionary

  • INTERMITTENCE — s. f. Caractère, qualité de ce qui est intermittent. Il ne se dit guère que dans cette locution, L intermittence du pouls, de la fièvre.   Il signifie quelquefois la même chose qu Intermission. Sans intermittence. Sans la moindre intermittence …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • intermittence — (in tèr mi ttan s ) s. f. 1°   Caractère, qualité de ce qui est intermittent. L intermittence d une source.    Sans intermittence, sans intermission, sans discontinuation. 2°   Terme de physique. Etat naturel de l électricité produite dans les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INTERMITTENCE — n. f. T. didactique Caractère, qualité de ce qui est intermittent. L’intermittence d’une source. L’intermittence du pouls, de la fièvre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • intermittence — nf. : (lôz) à kou nmpl. (Albanais, Cordon.083). E. : Intervalle. A1) par intermittence, par moments, à intervalles inégaux, de façon intermittence discontinue // irrégulière // saccadée // intermittente, par secousse : par à kou <par à… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • intermittence — noun Date: 1796 the quality or state of being intermittent …   New Collegiate Dictionary

  • intermittence — See intermittent. * * * …   Universalium

  • intermittence — noun The state of being sporadic or intermittent. See Also: intermittent …   Wiktionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”